lundi, 23 10, 2017

Découvrir Fabrègues

Niché entre la Gardiole et Montpellier, à une encablure de la mer, Fabrègues est un charmant village situé sur un axe de passage depuis l’antiquité. On y a retrouvé les vestiges d’un oppidum gaulois et des traces bien plus anciennes d’une présence humaine préhistorique. De forme circulaire, le village enroule ses ruelles pittoresques autour d’une petite place qui abrita autrefois une tour féodale.


Le territoire fabréguois, d’une superficie de 3147 hectares, est composé d’un secteur urbanisé (près de 6300 habitants) , d’un secteur agricole (vignobles, maraîchers, céréales) et d’un secteur boisé et protégé (le massif de la Gardiole), qui offre un panorama unique sur la mer et une « aire de jeux » très appréciée des sportifs (marche, jogging, VTT), mais aussi des promeneurs.

Le Coulazou est la rivière qui traverse le village. L’aménagement de ses abords (petit lac, jeux d’enfants) en fait un lieu privilégié de promenade et de détente des fabréguois et des pêcheurs. Malgré son expansion, le village a su conserver son caractère rural qui représente un atout majeur.

Géographie

Fabrègues se trouve au pied de la Montagne de la Gardiole, sur la RN 113 à 12 km au sud-ouest de Montpellier

Histoire

Fabrègues (de l'occitan Fabregas, issudu du latin Fabricae : forges). Dès le début de l'âge du fer, on a pu se rendre compte de l'intense activité des populations méditerranéennes. Plus particulièrement sur le littoral languedocien, la métallurgie du bronze connaît une grand dynamisme. Peut-être récupérait-on aussi des pièces de bronze datant parfois des siècles antérieurs pour les refondre. Dès lors ,les cachettes furent nombreuses ,sans doute un peu à l'écart des routes pour mieux les protéger. Ainsi, un dépôt de onze haches à rebord, parfaitement conservées, à patine verte, fut exhumé pendant l'hiver 1912-1913 au lieu-dit Pioch Rousset. Mieux encore, plus avant, en 1897, des ouvriers qui défonçaient un terrain à Launac mirent au jour une cachette contenant des objets de bronze d'un poids total de 52,290 kg dont 47 haches, des marteaux, ciseaux, pinces, couteaux, faucilles, rasoirs, pointes de lances et autres fragments d'armes, bracelets, anneaux, épingles, fibules, boutons de bronze ...

Une carte archéologique pointe dix-neuf sites habités dans le passé sur le territoire de la commune.

L'Oppidum de la Roque (vestiges), au confluent de La Mosson (La Mausson en occitan) et du Coulazou (Lo Colason), fut habité depuis au moins le Ve ou IIIe siècle av. J.C.. Le site est classé Monument Historique et présente des vestiges de murailles, de maisons gauloises et de tours. Il a certainement été édifié par les Volques Arécomiques, peuple celtique vivant en Languedoc dès le VIe siècle av. J.C..

Lieu de passage et d'accueil depuis toujours : voie domitienne, grand chemin royal (ex-RN 113), le village existe en tant que communauté depuis le IXe siècle, soit près de mille ans d'histoire riche en événements de toutes sortes pour le village dont l'urbanisme particulier (circulade) remonte aux XIe et XIIe siècles. C’était le « quartier haut », d’où le seigneur Guillaume de Fabrègues quitta son castelàs (château fort en occitan) pour partir en croisade en 1096, )

Patrimoine

Pont sur le grand chemin royal, fin ancien régime (cartouches avec armoiries martelées).Sur une pile du pont subsiste une marque ROUGE de moins en moins visible donnant l'altitude ( 20 mètres)
Chapelle Saint-Baudile (XIe ou XIIe siècle : prieuré puis ermitage).
Église de Fabrègues : Clocher (classé) de l'église Saint-Jacques (tour avec campaniles) : bas : XIIe siècle ; haut : XVIIe siècle, cloche de 1767 (classée).
Quartier Haut : portes fortifiées, maisons médiévales et Renaissance.
Château d'Agnac (Anias) : site préhistorique occupé ensuite par les Romains.
Château de Launac (Launas) : site préhistorique occupé ensuite par les Romains. Mais à partir de 1175, maison du Temple passée ensuite aux chevaliers de Malte.
Culées : du pont romain sur le Coulazou (voie domitienne).
Hameau de Mujolan (château du Vieux Mujolan et restes de la chapelle - inscrits).
Oppidum de la Roque (vestiges)